Le yoga, c’est quoi ?

Le yoga est à la mode, pourtant nombreux sont ceux qui associent encore le yoga à la souplesse.
Et pour cause ! Les réseaux sociaux et les magazines s’efforcent de nous donner à voir des postures compliquées. Souvent à y regarder de plus près, la posture abîme le corps qui la réalise. La nuque est cassée, les vertèbres lombaires écrasées, les genoux ou les coudes non vérouillés et donc trop sollicités.
L’image est belle, léchée. La réalité, dans quelques années, de celui qui pratique cette posture au quotidien l’est beaucoup moins.

Je ne parlerai ici que du yoga que je vis et pratique au quotidien. La définition et la vision qui suivent m’appartiennent et ne sauraient être partagées et validées par tous.

Le yoga, une manière de voir et vivre le monde.

J’aime à penser que le yoga rend heureux ou qu’il contribue à ce bonheur profond auquel nous aspirons.
Parce que se réveiller le matin et prendre conscience quelques secondes seulement du sol qui entre en contact avec ses pieds, c’est une pensée qui ancre pour la journée.
C’est aussi l’occasion du premier acte de gratitude que l’on puisse faire en remerciant l’univers d’avoir ce corps et ces pieds pour bouger en liberté.
La somme de tous les instants de conscience, que l’on peut apprendre à vivre chaque jour, modifie la manière de penser.
En laissant davantage de place à la pleine conscience de l’instant et à la gratitude qui souvent l’accompagne, on réduit le stress, on apaise son souffle, on détend son corps.

Le yoga, l’art de se mouvoir dans le monde

Le yoga que je pratique et enseigne a pour principe fondateur de célébrer le corps et de le faire respirer.
Dans la recherche de la posture juste, nulle importance d’être souple, de savoir descendre  toucher ses orteils avec ses mains. Au contraire, seul compte le respect du corps dans ses limites, son alignement et sa respiration.

Je ne sais pas faire du yoga rapide et je crois bien que je ne saurais jamais car cela ne m’intéresse nullement.
Les postures les plus simples (être assise en tailleur, le dos creux, le dos rond, la posture de l’arbre) sont encore celles que je travaille tous les jours car elles me ramènent toujours à l’essentiel, elles poussent à chercher la justesse du mouvement afin que le corps s’aligne et respire mieux.

Cette recherche de mouvement ne se fait pas que dans l’espace feutré d’une salle de yoga. L’idée est de ramener dans la réalité de notre vie, les mouvements qui font du bien pour que le corps se libère dans l’instant, que la respiration s’apaise, s’allonge et que le stress s’envole.
Il est des moments où savoir être debout quand on attend le bus à la fin d’une journée de travail change toute la soirée qui suit. Le corps peut se détendre, l’esprit s’aérer en même temps que le souffle se libère. La soirée peut commencer avec un sentiment de liberté (et je sais de quoi je parle en tant que maman de quatre enfants, la soirée est rarement le moment le plus apaisant).

Le yoga, une élévation de l’esprit

Quand le corps est aligné, que le diaphragme n’est plus sous tension, alors le souffle se libère.
Quand ce souffle libre se module dans des exercices de respiration, il allège l’esprit de ses soucis. La conscience peut alors revenir à l’essentiel et lâcher les tracas du quotidien.
C’est dans ce lâcher-prise, dans cette attention au souffle que devient possible une forme de méditation. Celle-ci permet à l’esprit de se connecter à plus d’amour pour soi-même, plus de justesse envers soi. Le bien-être qui en résulte nous offre la possibilité d’être plus juste envers le monde et ceux qui le peuplent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s